Historique

En 2007, Yvon GARNIER (ici en cuisinier), ancien professeur à la Chambre des Métiers où il a découvert l’importance de la vie et de l’œuvre d’Edouard Nignon et son ami Alain BRAULT décident de rendre hommage au grand chef né à Nantes et depuis ignoré du grand public.

Après avoir obtenu des descendants le droit d’utilisation du nom, ils créent l’association appelée ”Institut Edouard Nignon” dont Yvon GARNIER sera le premier président.

Son objectif est de réhabiliter ce grand chef ayant connu son heure de gloire au début du XXème siècle, ainsi que la défense du patrimoine culinaire nantais, ville où le maître a fait son premier apprentissage.

Et afin de donner plus de rayonnement à l’association, Yvon GARNIER sollicitent des grands chefs parisiens et lyonnais pour qu’ils interviennent auprès du maire de Nantes, à l’époque Jean-Marc AYRAULT, pour qu’une rue porte le nom d’Edouard NIGNON.

Ce qui sera fait dans le quartier d’affaires d’Atlanpole au nord de la ville.

Assistés de leurs épouses, Elisabeth BRAULT et Marie-Olive GARNIER, ils organisent des cours de cuisine donnés par des chefs nantais dans leurs propres restaurants.

Cette formule permettait aux participants d’acquérir des recettes et le savoir-faire des chefs et à ces derniers de se faire connaître d’un public prêt à retourner dans leur établissement.

Ces cours ont eu lieu jusqu’en 2015, mais ils sont abandonnés, ayant perdu de leur intérêt du fait des nombreuses émissions de télévision sur le sujet.

En 2011 débutent les premiers déjeuners ”culinaro-culturels”, déjeuners autour d’un thème culturel présenté en 3 temps, après l’apéritif, l’entrée puis le plat principal.

Cette formule se poursuit en privilégiant des visites préalables aux déjeuners. En effet il est de plus en plus difficile de trouver des salles privatisées à des prix raisonnables, permettant de faire des conférences sans gêner les convives voisins.

Des activités nouvelles voient le jour, comme ici une exposition de peinture dans le cadre du salon Serbotel 2017 « Les assiettes gourmandes » réalisée sous la houlette de GALINA, artiste peintre, professeur de peinture, de la SED, la Société d’Encouragement au Dévouement et de l’Institut Edouard Nignon.

En 2016, Yvon GARNIER passe la main à François KAMMERER (au fond à gauche) qui assurera la présidence jusqu’à l’AG de 2022.

Sous la houlette de François, deux voyages seront organisés, en Moldavie en 2015 (photo) avec Nikita de la Casa Moldava à Nantes puis en Alsace via la Champagne en 2017.

Lors de l’AG 2022, François cède à son tour la présidence et c’est Chantal BLEUZEN qui est élue.

On la voit ici lors de Serbotel 2021 entre Yvon GARNIER et François KAMMERER, en compagnie de Jean-Camille GOBET et Clarisse AUDOIN-BRIAND.

Le projet actuel est la mise en place d’un portrait en pied du grand cuisinier sur le pignon de sa maison natale, 2 rue Fabert à Nantes. Celui-ci a reçu l’aval de la Direction du Patrimoine de la ville de Nantes et devrait être réalisé par un artiste aérographeur de renom.

Le financement de ce projet est en cours, en particulier grâce aux conférences faites par Yvon GARNIER dans les résidences pour personnes âgées.

Un QR code fixé sur le portrait permettra d’accéder à la biographie d’Edouard Nignon sur le site https://patrimonia.nantes.fr/